Ma journée de formation avec NKALIWORKS

Le 28 octobre dernier, j'ai participé à la journée de formation de NkaliWorks autour des thèmes suivants :


- les personnalités perverses narcissiques ;

- le harcèlement moral et sexuel ;

- les stratégies à mettre en place pour se défendre et se protéger ;

- comment se reconstruire ...


source pinterest


Lors de cette journée :


- Stella TIENDREBEOGO, psychologue et Marie DASYLVA, coach stratégiste et créatrice de l'agence NKALIWORKS intervenaient et j'intervenais en qualité de consultante en droit.


Cette journée s'est articulée autour de la définition des personnalités perverses et plus particulièrement perverses narcissiques que l'on peut rencontrer dans le cadre de son activité professionnelle, ainsi que dans la vie privée.


Ensuite, sur les stratégies et les ressources possibles quand on est victime d'une personne perverse narcissique, que l'on subit du harcèlement moral ou sexuel sur son lieu de travail.


Puis, les moyens dont disposent les salarié.e.s pour se défendre.



I. La.e le pervers narcissique qui est elle/il ?


On doit distinguer le narcissisme sain dont est pourvu toute personne et qui nous permet de bâtir notre confiance en soi.


On fait la distinction entre :


- les personnalités narcissiques : personnes imbues d'elle-même les "moi je" qui peuvent se révéler incroyablement agaçantes et peuvent user de manipulation leur objectif étant l'auto-valorisation et la mise en valeur de leur propre image.


- les pervers narcissique qui elle/lui pervertit la relation avec autrui afin d'assoir une emprise pour faire souffrir et manipuler et son intention est TOUJOURS malveillante !


On parle de pervers narcissique, qui peut-être une femme ou un homme, quand ces comportements se répètent alors que la victime, objet, est toujours différente.


On distingue une personnalité perverse narcissique lorsque cette personne :


- refuse toute communication directe (jamais disponible, n'aborde jamais le sujet ou l'élude, reste flou.e);


- ment régulièrement;


- utilise le paradoxe : vous demande tout et son contraire pour semer le trouble dans votre être ;


- change constamment d'opinions, de goûts ;


- impose son "pouvoir" en affirmant SES certitudes et vous les impose sans que vous puissiez y faire/dire quelque chose ;


- isole socialement, professionnellement ou affectivement sa victime en usant de manipulation affective ou piège sa victime dans le conflit de loyauté ;



La personne qui a un comportement pervers narcissique agit le plus souvent de façon masquée.

C'est cette dissimulation qu'il faut à tout prix démasquer pour permettre à la victime de retrouver SES repères et SES propres valeurs qui vont lui permettre de se soustraire à l'emprise de son agresseur.e.


On parle alors de personnes agressées pour que le harcèlement qu'elles subissent soit reconnu pour ce qu'il est.


Au sein de la relation sentimentale, la maltraitance psychologique s'accompagne de gestes et de paroles vexatoires et déstabilisantes qui ont pour but de contrôler et soumettre l'autre.


Dans le comportement de la personne perverse narcissique c'est la manière systématique de traiter l'autre comme un objet et lui nier son identité.


On a beaucoup de mal à distinguer la violence psychologique car contrairement à la violence physique elle n'est pas visible à l’œil nu.


Les personnes subissant des violences psychologiques dans le cadre d'un harcèlement moral ou dans un autre type de relation sociale (sentimentale ou amicale) sont souvent culpabilisées, ont honte et ne se confient pas sur le trouble qu'elles vivent.


Quand on évoque le terme de personnalités perverses narcissiques c'est pour désigner toutes les personnes qui usent de ce comportement pour nuire intentionnellement et consciemment à leur prochain.


Ce qui constitue la perversité de ce comportement c'est la volonté et le but de nuire !


Les personnalités perverses narcissiques répètent ces comportements à l'infini sur leurs différentes victimes.


Ces personnes se retrouvent très rarement dans le cabinet d'un thérapeute contrairement à leurs victimes qui le plus souvent restent traumatisées après leur relation avec un tel.le individu.


L'intérêt de cet atelier était d'apprendre à déceler les comportements pervers pour mieux s'en protéger et mieux les détecter.



II. Comment se protéger/se défendre face à un comportement pervers :


- ne pas se plier à l'idée que l'on n'a pas de valeur ;


- essayer le plus possible d'avoir recours au recul et à la lucidité, avoir confiance en son propre jugement et ressenti ;


- croire que son bourreau (elle ou il) peut s'améliorer, changer ou s'excuser ;