Le bien-être féminin et la santé mentale féminine sont des enjeux politiques !



"I'm going to go out like a fucking meteor" Audre LORDE


Tardivement, très tardivement, je découvre Audre LORDE.


Précisément en 2016... A ce moment-là, je n'avais pas conscience que MA vie allait prendre un tournant considérable ...


Ce tournant, je l'avais amorcé des années auparavant en réalité, quand j'ai annoncé le jour de mes 32 ans, ma grossesse à mes amies et qu'elles ont été décontenancées par ma détermination alors qu'à ce moment-là, je ne possédais pas les "pré-requis" pour accueillir un enfant dans les "meilleures" conditions !


Je vivais seule ... je n'évoluais pas au sein d'un couple dit "traditionnel".


Je réalise alors que c'est la meilleure décision de ma vie !


Pourquoi ?


C'était MA DÉCISION prise en PLEINE CONSCIENCE et rien, ni personne ne pouvait y contrevenir !


4 ans après cette annonce, ma fille a un peu plus de trois ans maintenant et vit dans l'Amour !


Son père et moi faisons tout ce qu'il nous est humainement possible et dans nos capacités pour qu'elle s'épanouisse et elle grandit au sein de deux familles où elle est choyée et c'est inestimable !


Je regarde ma fille, je l'observe souvent et elle possède toute la force et la détermination que je n'aurais jamais !


A son petit âge elle est si déterminée, si courageuse, elle semble prête pour le monde !


Moi sa mère, je suis très émue de pouvoir l'écrire !


***


Prendre soin de soi c'est quelque chose de révolutionnaire ...

Prendre soin de soi dans un monde qui fustige toute forme d’égoïsme alors que l’égoïsme est en réalité remplit d'altruisme sain et désinteressé !

Plus on prend soin de soi, plus nous sommes aptes à prendre soin des autres !


Dès le plus jeune âge, dès nourrisson même, on nous inculque à prendre peu de place ...

Les bébés comprennent rapidement que leurs pleurs peuvent être un problème alors qu'ils représentent le seul moyen de communication qu'ils possèdent pour exprimer leurs besoins !


On apprend à prendre si peu de place dans un si vaste monde !


Développer sa propre personnalité dans une société qui veut faire de nous des personnes "conformes" devient une difficulté !


Peu de temps après la naissance, ces petites personnes se retrouvent à la crèche ou plus tard à l'école et les premiers jugements ne se font pas attendre ... on entend "iel est trop ... iel est pas assez cela...iel devrait... "


La communauté ne veut pas de notre individualité !


Le chemin vers soi devient de plus en plus ardu ...

Pris par le tumulte de la vie, il peut arriver que les parents ne s'attardent pas non plus sur la construction de notre SOI ...

On rentre dans le moule pour les plus chanceux.ses qui y parviennent ...

Pour les autres qui n'en ont pas la capacité c'est une autre histoire ...

Il peut arriver que le moule se casse ...


Quand apprend-on à être nous-mêmes ???

A développer notre estime de soi ???

A prendre soin de notre santé mentale a fortiori lorsque l'on est une petite fille, une femme en devenir au sein de la société patriarcale qui ne nous ménage à aucun moment concernant (au choix ou tout en même temps) : son physique, sa situation maritale, sa condition de mère, sa sexualité, sa place au sein la société !


Plus nous grandissons, plus nos interactions avec les autres influent sur ce que nous sommes et ce que nous devenons, ce qui laisse peu de place à son PROPRE SOI !


Quand les décisions que nous prenons nous appartiennent vraiment ? Sont-elles le résultat d'un conditionnement ?


- le mariage,

- les enfants,

- la situation professionnelle,

- la manière dont on se représente dans la société (coiffure, habillement ...)...


***



Je peux dire que j'ai vécu une vie faite d'errances.

J'ai grandi dans une famille où ma condition de fille, de jeune fille et de jeune femme n'a jamais fait grand cas...

Je ne sais pas ce que sont les encouragements, le soutien, les mots d'amour et le plus terrible j'ai été violée pendant toute la durée de mon adolescence.

Arrivée à l'âge tout juste adulte... éprouvée... je me mets en ménage ... je deviens rapidement mère et je me perds !

Je suis dans un couple qui reproduit toutes les mécaniques d'oppressions que j'ai connues étant enfant et dont une Femme peut être l'objet au sein du couple.

Ce qui m'a sauvée c'est mon instinct de survie... j'ai continué mes études... je suis diplômée et à 25 ans je me sauve !!!


J'ai, je le crois, toujours eu une bonne estime de moi... mais conditionnée par mes propres démons et mon histoire je n'avais de cesse de rencontrer des personnes qui me mettaient en cage, qui m'ont étouffée parce que mon MOI profond faisait surface et prenait trop de place et ne devenait pas "gérable", je n'étais au bout du compte jamais MOI !


Ma vie durant 10 années a été une succession d'installations, de désillusions et de chutes brutales que j'avais moi-même alimentées, parce que je ne m'écoutais pas ...

Je valorisais les autres plus que moi-même.

Le regard des autres conditionnait la manière dont je pouvais mener ma vie.

Je voulais être dans le rang, prouver que je pouvais le faire, être conforme à l'image qu'on attendait de moi !


Bien mal m'en a pris...

Car j'ai été malheureuse la plupart du temps ... mon anxiété a été mon baromètre jusqu'à ma dépression l'année dernière, j'étais arrivée au trop plein ... au trop de don de moi ... de mon être ... de mon âme !


J'avais sous estimé l'importance de prendre soin de moi ...

J'avais sous estimé le fait qu'à tout moment je pouvais craquer ...

J'avais sous estimé le fait que je ne pouvais pas tout supporter !

Je ne pouvais pas ...


Alors ... j'ai changé ma posture...

Je me suis mise en centre ...

Au centre de ma vie avec des planètes qui gravitent autour de moi, planètes dont j'ai choisies la présence en toute conscience ...

Je prends la responsabilité de mes positionnements, de mes sentiments et de ma self-preservation qui d'autre que moi peut le faire ???



Pouvoir avoir une voix .... pouvoir s'exprimer et avoir l'écoute que l'on mérite est une forme de bien-être !


Je cesse désormais le plus possible de culpabiliser ... la culpabilité est le pire des sentiments que je connais surtout lorsqu'en réalité on ne fait de mal à personne ...

Je n'ai pas à porter le fardeau des autres en plus des miens et je pratique l'empathie pour moi et envers les autres ...


Je me connais suffisamment maintenant pour ME choisir avant les autres ...


Je sais ce qui est bon pour moi ... Je sais ce que je ne veux plus ... Je me protège ... SELFCARE !


J'ai fait des erreurs que je m'applique à rectifier chaque jour, pour autant je ne les représente pas ...



***


Je prends soin de moi ... c'est vital !


Le selfcare et la préservation de la santé mentale sont des enjeux politiques et féministes, peu de crédit étant accordé aux Femmes quant aux multiples charges qu'elles doivent porter et qui sont épuisantes ... ces mêmes charges peuvent devenir des épreuves, des prisons, pourtant sont souvent assimilées à l'accomplissement de la vie féminine.


Le sacrifice et l'abnégation sont des qualités que l'on accorde volontiers aux Femmes...


Je ne souhaite plus me sacrifier ... c'est trop lourd... c'est trop cher payé et c'est ce que j'inculque quotidiennement à ma fille ... Etre elle-même !


Cela rend mon rôle de mère bien plus engageant, elle a un "fort caractère" que je ne tente pas de canaliser et j'entame ce cheminement avec elle, en l’accompagnant activement dans chaque étape et en la guidant si le besoin s'en fait ou se fera sentir ...


La société patriarcale m'a fait beaucoup de mal ... à moi la jeune enfant, l'adolescente, la jeune femme et la désormais Femme ...


Je sais qu'elle ne me protégera JAMAIS ... alors je me protège ... je protège ma fille... je protège mes enfants ...


J'ai décidé en toute conscience de me préserver et de mon expérience, j'espère pouvoir aider ma fille, ma sœur, ma nièce, mes amies, mes sistas et bien d'autres Femmes ...



***


SELFCARE IS THE KEY !

SELFCARE IS LOVE !

If you can... as much it's possible ... Take care of YOU !







CONTACTER 

DAY BY AUDREY

Day by Audrey