AGAPE (Cycle de l'Amour) ...




C'est le mot grec qui définit l'amour inconditionnel et divin et dont Platon a définit comme amour platonique.

C'est l'amour pour l'amour de façon totalement désintéressée.

C'est l'amour que l'on ne questionne pas, c'est l'amour qui peut durer la vie durant quand on s'y investit.


En me penchant sur le sujet de ce cycle et particulièrement pour illustrer la forme d'amour "agape", j'ai découvert le concept "des relations co-engageantes" et j'ai trouvé beaucoup de ressources sur ces relations en anglais sous la forme de "committed relationship.


Les relations co-engageantes sont des relations interpersonnelles dans lesquelles deux ou plusieurs personnes s'engagent à se soutenir les un.e.s les autres, à être entier.e.s, complét.e.s et être soi-même.

Ces relations ne sont pas nécessairement des relations de couple et peuvent ainsi se décliner dans toutes les relations que l'on peut avoir (amitié, familiale, sentimentale, sexuelle etc ...).


Dans ces relations dites co-engageantes, il n'y a ni victime, ni bourreau.


Ce sont des relations dans lesquelles chaque personne prend la responsabilité de ce qui s'y passe.


Ce sont des relations dans lesquelles chaque personne prend la responsabilité de ses émotions, ses réactions et ses pensées.


Ce sont des relations dans lesquelles chaque personne pratique le "I STATEMENT", "JE ME SENS" ...


Pour espérer avoir des relations saines, il est nécessaire d'endosser sa pleine responsabilité dans le bon, comme dans le moins bon.

Ce sont des relations dans lesquelles chaque personne s'engage dans l'honnêteté et la vérité et normalise le fait de ne pas être toujours d'accord, d'avoir des moments de mauvaises communications.

Si un conflit ou une opposition vient à se présenter, aucune des personnes engagées dans ces relations n'a recours à l'accusation ou à blâmer l'autre.

Si bien qu'avec l'énergie conservée à ne plus investir les conflits ou quand ils apparaissent à essayer de les comprendre ENSEMBLE.

Chaque personne peut se sentir libre et laisser s'exprimer ses émotions, ses pensées, sa créativité, sa vulnérabilité en dehors et au sein de ces relations.


Ce sont des relations dans lesquelles chaque personne :


- sait quand elle a fait du mal à l'autre,

- s'engage à réparer sans manipuler l'autre ou manipuler l'issue de la relation (ex: si tu ne fais pas ça, je te quitte !),

- s'engage envers l'autre de façon entière.


Quand on découvre les dynamiques des relations co-engageantes, on peut s'imaginer qu'elles vont de soi et pourtant, elles fonctionnent grâce à trois principes fondamentaux :



1. Exprimer TOUS ses sentiments :


Une des choses que l'on observe souvent au cours des relations et même celles entre personnes très proches, est de cacher ses sentiments, ses émotions et ce que l'on ressent à l'autre.

Souvent parce que l'on projette ses propres peurs ou appréhensions ou que l'on anticipe des réactions.


Les émotions sont centrales à nos vies.

Elles puisent leur origine à l'intérieur de nous.

Elles sont parfois des réactions à nos environnements, raison pour laquelle elles devraient être plus exprimées.

Les taire ou les dissimuler conduit régulièrement à de la souffrance, au silence et à une perte de confiance en soi et dans les autres.





2. Dire TOUTE la vérité :


Comme on peut facilement l'imaginer, ne pas dire la vérité crée de la souffrance, de la méfiance et de la perte de confiance dans les relations.

Plus on est à l'aise avec le fait de dire la vérité, même la moins importante, plus on crée des liens sincères et durables.

Se confier et dire les vérités les plus insignifiantes ou les plus inavouables aux autres, c'est se confier sur ses doutes, ses intentions, ses envies, ses désirs, ses désaccords sans projeter, ni faire prendre la responsabilité à l'autre de son état.


Il arrive que nous n'arrivons pas à dire la vérité sur ce que l'on pense vraiment et ce que l'on ressent parce que nous avons été rarement témoins de situation où la vérité a été dite.

Certaines personnes n'ont jamais eu, par exemple, l'opportunité d'apprendre et d'avoir accès à leur vérité, à pouvoir l'exprimer et évoluer dans des environnements qui leur donnait l'espace de le faire.


Un exercice que je fais beaucoup avec ma fille âgée de six ans.

Je l'observe beaucoup si bien que j'arrive à identifier quand elle est préoccupée ou qu'elle voudrait me demander quelque chose qu'elle n'ose pas ...

Comme je le disais plus haut, elle peut projeter sur moi que je pourrais être en colère ou n'être pas d'accord.

Elle choisit de garder pour elle ce qu'elle voudrait me dire de peur de se "confronter" à moi ou à "un non".

C'est à ce moment-là, je lui dis "dis moi, tu peux me dire" ...

Lorsqu'elle se sent suffisamment en confiance elle me dit ce qu'elle avait en tête et entre nous s'ouvre un dialogue et quelque soit l'issue (un oui ou un non), nous en aurions discuté.





3. Respecter TOUS ses engagements :


Respecter ses engagements est un des fondements des relations co-engageantes.

Moins on tient ses engagements, plus on perd confiance en la relation dans laquelle on évolue et dans la.les personne.s avec qui nous sommes en relation.

Ne pas tenir ses engagements et ne pas en parler dans les relations a pour conséquence le recours au silence, ne pas dire la vérité et perdre la croyance en l'autre.


Ne pas respecter ses engagements est un terrain favorable des relations co-dépendantes.

En effet, au sein de ces relations, les personnes prennent des engagements inconscients et non viables qui ignorent leur réalité (la nature de leur lien et l'environnement dans lequel leur relation évolue).

Ce qui a pour conséquence que lorsque les engagements ne sont pas tenus cela causent de la souffrance, de la violence, des promesses non tenues, de la confiance qui s'abîme.


Une des autres raisons pour lesquelles nous pouvons avoir du mal à tenir nos engagements est notre rapport aux figures d'autorité.

L'inconfort que l'on peut ressentir provient du fait que nous n'avons sûrement pas toujours résolu nos problèmes d'autorité qui prennent (le plus souvent) racine dans notre enfance.

Nous projetons les difficultés du passé dans notre présent et sur les personnes qui incarnent cette "figure d'autorité" (transposition).





Lorsque que :


NOUS exprimons TOUS nos sentiments + NOUS disons TOUTE la vérité + NOUS respectons TOUS nos engagements >>> à partir de ces attitudes l'INTIMITE se concrétise entre des personnes.


Dans les relations co-engageantes :


- on choisit de dire la vérité;

- on choisit de communiquer à propos d'un engagement non respecté ;

- on choisit de ressentir plutôt que d'éteindre nos émotions;

- on choisit de soutenir son.sa partenaire, son ami.e, amant.e, son enfant etc ...

- on choisit de s'exprimer afin d'éviter de projeter sur l'autre;

- on choisit de prendre ses responsabilités ...



Une fois que notre système nerveux prend l'habitude d'être en confiance et d'avoir la liberté de pouvoir s'exprimer, on observe avoir de moins en moins recours aux mensonges, à se cacher, à ne pas tenir ses engagements ou à faire des promesses irréalisables.


Plus particulièrement dans les relations amicales et sentimentales, nous devons accepter qu'elles puissent prendre fin car chaque personne et partenaire a une responsabilité dans la narration de la relation (négociation, satisfaction et création).


Evoluer dans une relation d'amour (d'amitié) conditionnelle ET responsable a pour conséquence que la créativité, la spontanéité et l'intimité s'invitent et participent à faire grandir l'AMOUR (l'amitié).



Credit photos : blacklovefeed


CONTACTER 

DAY BY AUDREY

Day by Audrey